Port autonome de San Pedro:Les opérateurs s’engagent à augmenter le volume du trafic du cajou

Port autonome de San Pedro:Les opérateurs s’engagent à augmenter le volume du trafic du cajou



La représentation abidjanaise du port de San Pedro a servi de cadre à la Table ronde qui a réuni l’ensemble de la communauté portuaire de la ville éponyme.

L’offensive du Directeur général du Port autonome de San Pedro (Pasp), Marcel Hilaire Lamizana, en direction des opérateurs économiques de la filière cajou s’est avérée efficace. Puisque ces derniers se sont engagés le 28 mars d’augmenter le volume du trafic du cajou au niveau de l’institution portuaire susmentionnée. Ce sont notamment les chargeurs Olam, Omnivalue, Tan Ivoire et Dincomci. C’était au sortir d’une Table ronde organisée sur la spéculation à la Représentation abidjanaise du Port autonome de San Pedro à Cocody, autour du thème ‘’Diagnostic des entraves et des opportunités pour le développement du trafic du cajou au port de San Pedro’’.

L’objectif étant de porter à au moins 100 000 tonnes le volume de cajou traité par le Pasp conformément aux résolutions de l’atelier de 2011, contre 25 000 tonnes en 2018 et 30 000 tonnes attendues pour 2019. À l’occasion, Marcel Hilaire Lamizana a mis en exergue les nombreux avantages que les opérateurs économiques de la filière cajou ont à transiter par le Pasp. Il s’agit notamment de la proximité des principales zones de production et de l’administration portuaire, l’abattement fiscal de 50 % sur la redevance, la fluidité routière dont bénéficie le port, mais aussi la facilitation et la célérité dans la mise à disposition d’espace domanial pour l’installation des opérateurs. Les échanges ont permis aux entreprises exerçant dans le secteur d’exposer les difficultés qu’elles rencontrent, mais également de présenter des solutions qui seront collectivement analysées par l’ensemble de la communauté portuaire. Les discussions ont aussi porté sur le coût du fret et des capacités logistiques. Participant aux échanges, Yaya Dembélé, président du Conseil d’administration du Pasp, a salué le caractère inclusif et cordial des débats. Par conséquent, il a encouragé la direction générale à poursuivre sur cette lancée, tout en réitérant le soutien et la disponibilité du Conseil d’administration aux actions visant à booster le trafic au Pasp en général, mais du cajou en particulier.

Notons qu’en 2018, les résultats opérationnels de l’activité portuaire à San Pedro sont en hausse constante avec une contribution aux recettes douanières à hauteur de plus de 500 milliards de Fcfa contre 300 milliards de Fcfa en 2010 avec un trafic global de marchandises multipliées par 4 sur la même période pour atteindre 4,5 millions de tonnes. Le taux de conteneurisation a connu un accroissement de 86 % et le trafic d’origine destination à forte valeur ajoutée est en progression de 3 % entre 2016 et 2017 et cette hausse s’est appréciée de 6 % en 2018.

ABOUBAKAR BAMBA