Vingt-et-un morts dans l’offensive rebelle en Libye

Vingt-et-un morts dans l’offensive rebelle en Libye



L'ONU a demandé une trêve de deux heures pour permettre l'évacuation des blessés et des civils, mais elle n'a pas été observée par les belligérants, selon un porte-parole de la Mission des Nations unies en Libye, Jean Alam.

Le gouvernement de Tripoli, reconnu par les Nations unies, annonce la mort de 21 personnes et déclare que 27 autres ont été blessées.

Un médecin du Croissant-Rouge fait partie des personnes tuées.

Les forces rebelles du général Khalifa Haftar, venues de l'est du pays, déclarent vouloir prendre Tripoli, la capitale, où est basé le gouvernement d'union nationale reconnu par l'ONU.

Le Premier ministre Fayez al-Serraj dénonce une tentative de coup d'État des rebelles. Les forces du général Haftar ont perdu 14 combattants, selon leur porte-parole, Ahmad al-Mesmari.

Elles mènent depuis jeudi une attaque sur plusieurs fronts, depuis le sud et l'ouest de Tripoli.