Une caravane d’information et de dégustation démarre le 7 février

  Une caravane d’information et de dégustation démarre le 7 février



Du 7 février prochain va démarrer la caravane d’information, de sensibilisation et de dégustation de la pomme d’anacarde va sillonner des villes du nord de la Côte d’Ivoire, autour du parc national de la Comoé pour prendre fin à Abidjan le 24 du même mois. Cette caravane parcourir Bouna, Doropo, Koutouba, Flakiesdougou et Nassian.

Les responsables de cette vaste valorisation de la pomme d’anacarde ont donné l’information à la presse le jeudi 31 janvier dernier dans les locaux du PROFIAB II à la Riviera-Golf. Selon Veerle Van Waesberghe, chargée de mission Transmission de savoirs et Compétences du Programme de développement des espaces économiques et naturels Taï et Comoé en Côte d’Ivoire (PROFIAB II) de la Coopération internationale allemande (GIZ), basée en Côte d’Ivoire, cette caravane a pour objectif de valoriser la pomme d’anacarde qui est rejetée, en faisant connaître ses nombreux dérivés à la transformation. Par exemple les confitures, bonbons, gâteaux, jus, vin, bière, liqueur, ‘’dêguê’’ (Semoules au lait »,…). Et susciter l’investissement des privés.

Par ailleurs, Veerle Van Waesberghe n’a pas manqué de souligner certaines vertus de la pomme d’anacarde. ‘’Il a été scientifiquement prouvé que la pomme d’anacarde est 3 à 5 fois plus riche en vitamine C que l’orange’’, avance-t-elle. La chargée de mission du PROFIAB a souligné également que cette caravane sera interactive et se déroulera ‘’dans la convivialité avec des animations, des jeux et pleins de cadeaux’’. Et de poursuivre : ‘’La Côte d’Ivoire a un potentiel de 5 millions de tonnes de pomme d’anacarde à transformer. Toute chose qui va créer de nombreux emplois et par conséquent contribuer à la lutte contre la pauvreté. Au Brésil par exemple, la pomme d’anacarde à une forte valeur ajoutée par rapport à la noix’’.

A cette conférence de presse de lancement de la caravane de la valorisation de la pomme d’anacarde, l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) était représenté par le colonel N’goran François. Il s’est dit très heureux et satisfait du partenariat tissé entre l’OIPR et la GIZ. Il a ensuite indiqué que la caravane participera à la préservation du parc national de la Comoé et surtout avec l’implication massive des populations rivéraines.

Patrick Bouyé

FIRST MAGAZINE | First Mag