Honneur aux femmes

 Honneur aux femmes



Tous les projecteurs étaient braqués le jeudi 31 janvier dernier sur la Nuit des idées à travers le monde. Sur les cinq continents intellectuels, chercheurs, artistes et artisans ont partagé leur savoir-faire. De Dakar à Los Angeles en passant par Bruxelles, Buenos Aires et Katmandou, Marseille et Paris, tous les endroits culturels et autres ont été pris d’assaut. Chaque année, la Nuit des idées est une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, à échanger sur les grands enjeux de notre temps.

La Côte d’Ivoire n’est pas restée en marge à cet événement mondial. Simultanément dans le monde, elle a aussi organisé sa Nuit des idées. Co organisée par l'Institut Français et la Fondation de France, la Nuit des idées a donné rendez-vous à la population de Yopougon et abidjanaise à l’Allocodrome de Niangon-Sud ce jeudi 31 janvier. La population s’est déplacée massivement pour venir participer à l’expérience très enrichissante des gos mécanique, les artistes plasticiennes, la slameuse Amee et l'Orchestre Bella Mondo. Pour l’édition 2019, c’est la valorisation de la femme qui a été mis en exergue. Sous le thème : ‘’Femmes de pouvoir face aux préjugés de la société’’, les femmes mécaniciennes, plasticiennes et artistes ont prouvé que ces métiers ne sont pas réservés exclusivement aux hommes.

Chapeauté également par la structure Avent Communications, échanges et partages étaient au rendez-vous. Fathim Camara, la directrice générale a donné les objectifs de ce programme annuel qui est à sa 2ème édition en Côte d’Ivoire. ‘’C’est un événement qui prône les idées et la créativité. Le thème sur la femme est la bienvenue. Parce que dans notre société il y a beaucoup de problèmes de parité. Les hommes n’acceptent pas que leur femme soit leur égal. Ce que l’homme peut faire, la femme peut le faire aussi. Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec les gos mécanique,  les plasticiennes et l’orchestre féminin Bella Mondo. C’est un projet de l’Institut français porté depuis le Quai d’Orsay et célébré dans plus de 170 pays à la fois’’, dit-elle. Avant de poursuivre : ‘’Nous avons choisi la commune de Yopougon, parce que beaucoup d’événements sont organisés dans des quartiers huppés. Mais les personnes que nous avons besoin de toucher avec cette mentalité, sont dans la population comme à Adjamé, Abobo et Yopougon’’.

La Mairie de Yopougon était aux côtés des organisateurs de la Nuit des idées. Le 1er adjoint au Maire, Issoufou Coulibaly n’a pas manqué de féliciter toutes ces femmes qui arrivent à faire des métiers dits hommes et les encourager à persévérer dans leur domaine d’activité. Rendez-vous pour la 3ème édition de la Nuit des idées 2020 avec plus d’innovation.

Patrick Bouyé

FIRST MAGAZINE | First Mag