Magnifique ‘’Richesse’’ de Ayidissa au Palm Club

 Magnifique ‘’Richesse’’ de Ayidissa au Palm Club



Depuis son entrée dans l’arène musicale en Côte d’Ivoire avec son premier album ‘’Digbô’’ en 2015. La jeune chanteuse Ayidissa a séduit les mélomanes ivoiriens par sa voix et son talent. Pour un coup d’essai, ça été un véritable coup de maître pour la chanteuse venue de Sassandra. Le public vient désormais d’avoir une artiste à voix de plus parmi celles qui comptent déjà pour la Côte d’Ivoire. En si peu de temps, Ayidissa a fait du chemin et elle est suivie de bout en bout par les ivoiriens qui l’apprécient. Les sollicitations en Côte d’Ivoire et à l’extérieur du pays ne manquent pas d’or et déjà pour la nouvelle voix ivoirienne.

Quatre ans après, la mobilisation autour de Ayidissa n’a pas changé. Les ivoiriens montrent toujours leur attachement à la chanteuse qui fait désormais partie de la fierté de la musique Made in Côte d’Ivoire. Lors de son spectacle-dédicace et de la sortie officielle de son deuxième album de 10 titres intitulé ‘’Richesse’’, le samedi 6 avril à l’Hôtel Palm Club de Cocody, Ayidissa a encore constaté que les mélomanes ivoiriens l’apprécient énormément. De l’ivoirien lambda en passant par des personnalités, autorités traditionnelles et des célébrités de la musique et du petit écran, ils étaient tous présents pour accompagner la voix montante de la musique féminine ivoirienne. La fille de Kokolopozo (Département de Sassandra) s’est réjouit également de la présence des ivoiriens à ses côtés. ‘’Voir mes parents et le public à mes côtés, cela me fait vraiment chaud au cœur’’, se réjouit-elle.

Lorsque Ayidissa fait résonner les premiers titres de son deuxième opus enregistré une fois de plus par le Samouraï des platines, David Tayorault, l’émotion gagne le public. De ‘’Wawouzê’’, ‘’Excision’’, ‘’Annohino’’ ou encore ‘’Wawaplé’’, personne n’est restée insensible à ces chansons aussi envoûtantes les unes que les autres. La nouvelle production de ‘’Atin’’ (son nom dans le rôle d’une fille non-voyante et souffre-douleur de son père dans ‘’Ma grande famille’’), ‘’Richesse’’ est véritablement un condensé de richesse culturelle avec diversités musicales de la Côte d’Ivoire et aussi de l’Afrique.

Le Ministre de la culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandaman a effectué le déplacement pour soutenir cette artiste-chanteuse qui a de l’avenir dans la sphère musicale ivoirienne. ‘’Ayidissa s’est révélée comme un talent à raison de l’originalité de son œuvre. La musique urbaine met en second plan les musiques de notre terroir. Alors que ce sont les musiques de notre patrimoine qui font notre identité et ces musiques ont besoin d’être promu. Cette jeune dame qui aurait pu s’inscrire dans ce qui marche de façon commerciale a préféré choisir le chemin le plus difficile. C’est-à-dire aller puiser dans le terroir de la musique traditionnelle pour en faire une musique appréciée. Manu Dibango a décidé à ma demande d’assurer sa carrière internationale. Je la félicite et l’encourage à continuer et à promouvoir notre patrimoine culturelle’’, souligne-t-il. C’est sur une note de dédicace de l’album ‘’Richesse’’, que la belle cérémonie de présentation du second album de Ayidissa a pris fin.

Patrick Bouyé

FIRST MAGAZINE | First Mag